CE externalisé… Redonner le sourire aux salariés et les fidéliser, en ces temps troublés !

CSE externalisé

2020 ne restera pas une année d’anthologie dans la mémoire des salariés, quel que soit leur univers professionnel ! Risques sanitaires, confinements à répétition télétravail forcé pour certains, fin des interactions avec les collègues… Et que dire de 2021 qui se profile malheureusement sous des auspices assez similaires ? Les dirigeants d’entreprise et les élus CSE ont du pain sur la planche pour amener un peu de joie dans le monde du travail !
Pourtant, existe une solution simple et flexible pour sortir de la morosité ambiante ; c’est le CE externalisé ! Souvent présenté comme LA solution dédiée aux entreprises de moins de 50 salariés, cette formule est en fait ouverte à tous les types d’entreprises et offre une multitude d’avantages… On vous dit tout sur le sujet !

CE externalisé : de quoi parle-t-on exactement ?

Depuis 2017 et les ordonnances Macron, les différentes instances représentatives du personnel (Délégués du Personnel, Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail, Comité d’Entreprise…) ont été regroupées sous une seule et même instance appelée le Comité social et économique (CSE). Les entreprises ont la faculté d’externaliser leur CSE ; ou, tout du moins, la partie dite « ASC » ; c’est-à-dire les activités sociales et culturelles, qui correspondent à ce que l’on appelle communément le CE.
Le CE externalisé, bien sûr, n’est pas né avec les ordonnances Macron ! Le principe a vu le jour dans les années 90, et avait vocation à épauler les comités d’entreprise dans le déploiement de leur mission, qui est d’amener aux salariés, des avantages et du pouvoir d’achat supplémentaire. Le CE externalisé qui est une structure tierce, en mutualisant les demandes des différents CE partenaires, met à leur disposition une offre pléthorique : billetterie, catalogues cadeaux, titres cadeaux ; mais aussi tarifs préférentiels sur des produits d’assurance et de mutuelles, locations diverses, offres de vacances… Tout est mis en œuvre pour que l’éventail soit le plus large possible afin que tous les profils de salariés y trouvent leur bonheur !
À cette large palette d’avantages, les CE externalisés ont ajouté la touche digitale de rigueur, avec des plateformes intuitives qui facilitent la gestion des commandes, et des conseils ad ’hoc pour les élus … Bref ; leur professionnalisme et leur efficacité ont su également séduire les entreprises plus modestes (les TPE, certaines PME et les Start-ups). Ces dernières, compte tenu de leurs effectifs, n’étaient pas dans l’obligation d’intégrer un Comité d’Entreprise à leurs organisations, mais ont pris conscience de l’importance d’en offrir les avantages à leurs salariés. C’est ainsi que le concept du CE externalisé a su trouver une place et un rôle majeur dans le monde du travail… Aujourd’hui, en plus d’être resté un partenaire précieux pour nombre d’élus de CSE en manque d’heures de délégation, et désireux d’optimiser leurs budgets ASC, le CE externalisé est aussi devenu pour les dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés sans CE, une solution idéale pour offrir, en toute souplesse, du pouvoir d’achat supplémentaire à leurs salariés et les fidéliser.

CE externalisé : quelles plus-values en ces temps difficiles ?

Le CE externalisé n’à, en aucun cas, la prétention de se substituer aux missions des élus du CSE ! Il se positionne comme l’un de leurs partenaires, mais aussi plus largement, comme un prestataire qui se met au service des dirigeants, des DRH, des DAF… Tout le staff qui, dans l’entreprise, a à cœur d’améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs et de leur apporter du pouvoir d’achat. Et cette dimension est encore plus prégnante par les temps qui courent… Les incertitudes – sanitaires, économiques… – sont en effet particulièrement anxiogènes pour les salariés. Le télétravail imposé réduit les interactions et peut être source de désengagement. Enfin, les salariés qui ont subi le chômage partiel, s’ils ont, pour la plupart pu préserver leur poste, ont néanmoins connu des pertes de salaires.
Jamais il n’a donc été autant nécessaire de recréer du pouvoir d’achat, du lien et de l’engagement ! Et pour le management en charge de gérer les réorganisations et la sauvegarde de l’activité, déléguer cette partie à un CE externalisé a encore plus de sens. Car au-delà d’offres négociées, le prestataire est aussi une ressource juridique précieuse… Chèque cadeaux et événements URSSAF, titre-restaurant, chèque vacances, CESU (Chèque Emploi Service Universel) catalogue cadeaux en ligne … Le CE externalisé, qui est au fait de toutes les règlementations (mouvantes), notamment en termes d’exonérations de charges sociales, prodigue les conseils les plus pertinents.
Promoteur de la QVT, le CE externalisé est également soucieux de valoriser la marque employeur, et proposera à son partenaire, une plateforme ergonomique aux couleurs de l’entreprise, qui boostera le sentiment d’appartenance. Il sera enfin à même d’assurer bien d’autres prestations telles que des dispositifs clé en main de communication avec les salariés, la gestion rigoureuse des commandes ; et des reportings réguliers… Ce faisant, et dans le contexte actuel, le CE externalisé devient vraiment un partenaire clé des organisations !

Besoin d’en savoir plus ? Prenez contact !